Rechercher

La qualité de disciple

Texte de base.

« Ayez de l’amour les uns pour les autres. Alors tout le monde saura que vous êtes mes disciples. » Jean 13: 35


Méditation

Au-delà des définitions multiples et diverses que nous pouvons donner à la notion de disciples, Jésus nous donne une définition claire et nette de ce qu’est un véritable disciple. Et lorsque nous lisons ce texte de Jean 13: 35, nous devons nous poser la question de savoir si notre vie personnelle répond à cette définition.

Dans ce texte, Jésus ne définit pas le disciple comme étant quelqu’un qui fait mais comme quelqu’un qui aime. Comme quelqu’un qui est en relation.

Ce qui fait de nous des disciples, c’est d’abord cette capacité à aimer les autres. Le christianisme est une religion de la relation: relation avec Dieu et avec les autres. Il ne s’agit pas de vivre son salut en solitaire mais en étant solidaires des autres.

Nous allons durant quelques méditations réapprendre à travers la Parole de Dieu ce que Dieu veut nous dire concernant notre relation à l’autre, dans le couple, dans nos familles, dans nos églises, dans nos relations au travail,… Nous parlerons de l’amitié, de la fraternité, du pardon et de la réconciliation. Et nous allons nous rendre compte que nous avons souvent dévié de ce que Dieu attendait de nous. Il ne s’agira pas de pointer du doigt, mais de nous examiner nous-mêmes et de laisser l’Esprit nous révéler ce qui, dans nos vies, ne correspond pas à la volonté de Dieu.

Pourquoi cette thématique ? Certains me diront que cela n’est pas si important que cela! L’important diront d'autres, c’est d’être en relation avec Dieu! Eh bien non! La Bible enseigne que la réconciliation avec Dieu amène la réconciliation avec l’autre. Cette réconciliation avec l’autre est même un signe visible de ma qualité de disciple.

Beaucoup de situations problématiques dans nos familles, dans nos communautés religieuses, dans notre vie quotidienne sont des problèmes relationnelles. Et il est dommage de le dire: le fait d’être chrétien ne nous différencie pas des autres. Mésententes, conflits, querelles, malentendus, manque de pardon, problème de réconciliation, jalousie, violence; tout cela résulte bien souvent de notre difficulté à entrer et à entretenir des relations pacifiques, saines et constructives.

Nous sommes des êtres de relations. Que nous le voulions ou non, nous sommes condamnés à vivre avec les autres. Nous ne pouvons être pleinement heureux sans les autres. Certes, nos relations ont été abîmés par le péché. Mais la Bible nous présente la grâce de Dieu comme un remède au péché. La grâce a donc des incidences sur notre relation avec Dieu, mais aussi avec les autres. La grâce n’est pas seulement une question entre moi et Dieu, mais fait de moi un être nouveau qui rentre dans le projet premier de Dieu: créer une communauté d’hommes et de femmes égaux et interdépendants.


Réflexions

Suis-je conscient d’être un être créé par Dieu pour être en relation avec les autres et avec Dieu? Quelles sont les implications pratiques de cette vérité dans ma vie?

Comment vivre aujourd’hui cette vérité alors que tout nous pousse à l’individualisme?


Ma Prière

Seigneur, aide-moi à comprendre que tu m’as créé pour être en relation avec toi et avec les autres. Aide-moi à entretenir de bonnes relations avec les autres et à véritablement être comme tu le désires.

11 vues0 commentaire