Rechercher

COVID-19: réflexions après avoir été vacciné


En avril dernier, j'ai pris la deuxième dose du vaccin contre le COVID-19. Il s'agissait d'une opportunité qui s'est présentée à moi et que je n'ai pas refusée. En effet, en amenant ma mère prendre son vaccin, le médecin m'a proposé de profiter d'une dose qui aurait été de toutes les façons perdue. J'ai eu ensuite affaire à toutes sortes de réflexions positives ou négatives sur la décision que j'avais prise. J'ai rencontré ceux qui m'ont félicité, d'autres qui me trouvaient courageux et ceux qui m'ont reproché de participer à ce vaste complot. Et puis, il y a eu des chrétiens qui m'ont cité des versets bibliques pour me montrer l'erreur que j'avais faite voire même le péché que j'avais commis.

Pour faire simple, certains m'ont dit: "Bien sûr, tu t'es fait vacciner, seuls les imbéciles sont contre le vaccin." D'autres m'ont dit: "Je comprends que tu te sois vacciné, seuls les imbéciles sont en faveur du vaccin." Le pire, c'est que ces propos peuvent sortir de la bouche de chrétiens de ma communauté. Personnellement, je sais que dans mon église, il y a les deux positions concernant le vaccin. Je désire donc partager cette réflexion avec vous. Je le ferai humblement sans position extrême, mais entendant et comprenant les réticences ou l'engouement de chacun pour le sujet. Cette réflexion sera en quatre points.


1. Nous devons être clairs sur ce sur quoi la Bible est claire.

Il y a plusieurs problèmes moraux que la plupart des gens considèrent comme vrais et bons, mais la Bible dit clairement qu'ils sont faux et mauvais. Nous devons défendre ce que la Bible enseigne avec humilité, gentillesse, douceur et clarté, même si la pensée dominante dit autre chose et même si nous devons payer le prix pour notre point de vue à contre courant. La Bible parle très clairement de nombreuses questions très importantes. Nous devrions prier pour avoir l'humilité et le courage nécessaires pour nous en tenir à ce que dit la Bible, même si cela est personnellement gênant ou offensant pour les autres.


2. La Bible ne parle pas clairement de toutes choses, soyez donc humble avec ce que la Bible ne présente pas clairement ou ne dit pas clairement.

Et c'est en cela qu'il nous faut faire attention. La Bible peut indiquer certaines directions, mais sur des sujets qui vont au-delà de ce que la Bible dit clairement, nous devons pratiquer plus de grâce et de douceur avec ceux qui ne sont pas d'accord (Jacques 3: 17 et 18). Le gouvernement agit-il selon les meilleures données de la science? Quelles sont les meilleures façons de gérer la pandémie? Les médias provoquent-ils l'hystérie? Les vaccins sont-ils sûrs et efficaces? Le gouvernement a-t-il présenté une bonne raison pour limiter les droits et libertés fondamentaux? Les chrétiens sont-ils victimes de discrimination?

Sans être un théologien, mais un simple étudiant de la Bible, je veux vous dire que la Bible ne parle pas de manière spécifique et directe de ces questions. Le texte biblique n'est pas l'éditorial d'un journal local. Il n'a pas non plus vocation à donner un avis sur tous les sujets d'actualités. Ainsi, nous devons être conciliants envers les autres et accepter les différences de points de vue.


3. Pour un chrétien, la vérité est fondamentale.

Ce n'est pas parce que la Bible ne dit rien sur beaucoup de sujets qui nous préoccupent aujourd'hui que tout ce qui est en dehors de la Bible est gris, incertain ou porte atteinte à Dieu. Nous connaissons tous des vérités scientifiques et historiques. Certains systèmes politiques dont la Bible ne parle pas sont des systèmes qui pérennisent l'injustice et le racisme. Par rapport à tout cela, le chrétien doit toujours chercher à connaître la Vérité selon la Bible. La Vérité doit être la chose fondamentale pour un chrétien (Jean 14: 6, Romains 12: 1 et 2, Esaïe 8: 11 à 15).

Les chrétiens doivent montrer la voie en allant au-delà des réflexions simplistes voire caricaturales que propose la société actuelle. Ils se doivent de chercher plus de lumière et de vérité en posant les questions difficiles et en y réfléchissant sérieusement. Nous devons soutenir des idées de manière avisée avec comme grille de lecture les principes bibliques, tout en nous rappelant que nous avons affaire à des personnes imparfaites qui n'ont pas toujours Dieu comme centre de leurs réflexions. Tout en comprenant aussi que sur certains sujets, chacun devra se déterminer en conscience.


4. Tant qu'il n'y a pas de vérité claire sur un sujet, nous nous devons d'être curieux, humbles, respectueux et ouverts à toute conversation fructueuse.

C'est là que nous en sommes avec le COVID-19. Il faut nous rendre à l'évidence: durant cette crise, tant les médias traditionnels que les autorités gouvernementales n'ont pas toujours eu LA vérité à un instant T. Nous avons tous vécu les informations contradictoires données d'un jour à l'autre qui ne rassuraient pas la population. Il nous faut le reconnaître: il n'y a pas, sur ce sujet, un unique point de vue qui soit le seul bon et donc LA vérité que tout le monde doit suivre. Et il serait dangereux sur cette base, de faire taire tous ceux qui oserait penser différemment.

Et c'est à ce niveau que les chrétiens ne doivent pas se laisser entraîner par les récits dominants ou les contre-récits. Il leur serait dangereux de présenter l'un de ces récits comme celui qui correspondrait à une vision ou une position chrétienne issue de la Bible. Soyons clairs, il nous sera difficile, en tant qu'église, d'être unanimement d'accord sur des questions politiques et de société.

Dans mon introduction, je soulignais que dans une même église, on peut trouver des désaccords sur le vaccin du COVID-19 et la politique gouvernementale. Cela ne doit pas être une faiblesse. La vraie faiblesse viendrait sûrement de vouloir du haut de la chaire imposer un point de vue et une vision qui ne serait que celle des dirigeants, et qui ne tiendrait pas finalement compte de la liberté de conscience de chacun pour un sujet sur lequel la Bible n'a pas de position claire et irréfutable.

Cette possibilité d'avoir des divergences sur ce sujet est en réalité une force. Dieu l'a voulu ainsi. Dieu a prévu que sur certains sujets, parce que nous sommes uniques et différents, nous n'ayons pas tous le même avis. Et je crois que c'est une bonne chose. Par contre, si votre communauté calque ses positions sur la pensée dominantes ou les idées à la mode dans la société, c'est une faiblesse et même un grand danger. Votre problème est profond et grave. Malheur à l'Eglise où la politique et la culture séculière est placée au-dessus de la Bible.

Nous pouvons avoir des opinions différentes pour les sujets sur lesquels la Bible est silencieuse et sur lesquels la vérité n'a pas été clairement établie. A mon avis, nos communautés doivent être des lieux où de vrais discussions et une saine curiosité peuvent s'établir et grandir sans dégénérer en conflits, sans embarrasser qui que ce soit et dans le respect des opinions de chacun. Dans tout cela, veillons à sauvegarder l'unité, l'amour et les relations fraternelles.


En conclusion


J'ai choisi de me faire vacciner. Je ne vous dirai pas mon point de vue sur des questions et sujets qui sont contestés en dehors des médias traditionnels et des discours gouvernementaux. Je ne tenterai pas de vous convaincre de vous faire vacciner. Nous pouvons avoir des points de vue différents sur le sujet.

J'ai été vacciné en toute lucidité. Je n'ai perdu ni mon bon sens, et encore moins ma confiance en Dieu. Travaillant dans une collectivité territoriale où les interactions sont nombreuses, j'ai fait le choix de me protéger de toute forme grave de cette maladie. Bien sûr, je continuerai à respecter les gestes barrières. Et cela ne me gêne pas. Je n'y vois aucune contradiction.

Et je n'ai eu jusqu'à présent aucun effet secondaire. Je vais bien.

Je prie le Seigneur pour nos communautés, notre pays et nos dirigeants. Je prie le Seigneur pour qu'en ces temps d'incertitude, il nous donne le discernement afin que nous soyons des porteurs d'espoir et non de ceux qui ajoutent de la confusion à la confusion ambiante. Je prie le Seigneur que nos communautés soient de vrais lieux où tous viennent se ressourcer et trouver l'espoir.

73 vues0 commentaire