Rechercher

Il manque une chose


Le baptême du Saint-Esprit est une expérience nécessaire pour le chrétien s’il veut vraiment ressemblé à Jésus dans sa vie et son ministère. A travers le baptême du Saint-Esprit, Jésus vit plus pleinement dans le croyant. Comme résultat de cette connexion intime avec Jésus, le croyant commence à expérimenter ses meilleures victoires sur le péché et développe une relation extrêmement significative avec son Sauveur.

Aussi, il est essentiel que le chrétien comprenne et expérimente la relation entre le baptême du Saint-Esprit et une authentique communion chrétienne. Si nous ne pouvons recevoir le baptême du Saint-Esprit, nous ne connaitrons pas la croissance spirituelle comme Dieu veut sans une communion significative et mutuellement dépendante avec les autres croyants remplis de l’Esprit. Être conduit par l’Esprit et demeurer isolé et indépendant des autres chrétiens conduits par l’Esprit n’entravera pas seulement notre croissance spirituelle mais nous pouvons aussi perdre la plénitude de la présence du Saint-Esprit dans notre vie.

Les dénominations qui sont centrés sur la Bible, y compris les adventistes du septième jour, tendent à être très intellectuelles dans leur religion. Nous connaissons beaucoup de vérités bibliques vitales. Nos efforts d’évangélisation sont centrés sur les vérités qui nous distinguent des autres dénominations. Par conséquent, beaucoup décident de devenir membres d’église en fonction de ces vérités.

Pourtant, nous remarquons tous la faiblesse de l’Eglise adventiste en ce qui concerne la question de la communion chrétienne. Nous sommes un groupe de croyants assez indépendants. En premier lieu, il faut avoir un esprit assez indépendant pour devenir adventiste du septième jour, parce que décider d’observer le septième jour du repos biblique nous distingue de la majorité des autres chrétiens.

Je lis souvent la description des croyants, après la Pentecôte : « Ils persévéraient dans l`enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières. » (Actes 2 : 42)

Je sais que nous sommes sur la bonne voie, en tant qu’église, en ce qui concerne les doctrines. Cependant, en ce qui concerne la communion fraternelle, nous avons pris les choses à la légère. J’observe que la majeure partie des adventistes travaille à maintenir leur famille et font tout leur possible pour assister au culte du sabbat matin. La majeure partie des services ecclésiastiques sont assez formelles, avec peu de temps pour l’interaction entre les membres. Donc, la fraternisation consiste en des saluts affectueux avant et après le programme. Puis, tous retournent à leur maison pour revenir le sabbat suivant. Beaucoup de nos églises ont une réunion de prière le mercredi soir, qui généralement consiste en une méditation et un moment de prière. Cependant, la majorité de nos membres d’église se disent trop occupés ou fatigués pour assister à cette réunion.

Aujourd’hui, je crois qu’en tant qu’adventistes du septième jour, la communion entre les membres doit jouer un rôle beaucoup plus important. Les sept prochaines méditations montrent que les chrétiens conduits par l’Esprit doivent avoir une communion intime avec les autres qui sont aussi conduits par l’Esprit, s’ils veulent arriver à la plénitude de Christ et être préparés pour son retour.


39 vues0 commentaire