Rechercher

Demeurer en Christ et les dix commandements


Le fait d’observer les commandements de Dieu et de demeurer en Christ sont deux faces d’une même pièce. Nous ne pouvons avoir l’un sans avoir l’autre. Jésus a dit : « Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j`ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour. » (Jean 15 : 10).

Jésus, le Saint-Esprit et la loi de Dieu sont inséparables. Quand nous demeurons en Christ et qu’il habite en nous, les Dix Commandements deviennent une partie intégrale de notre vie parce que le Saint Esprit les écit dans notre cœur : « Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l`encre, mais avec l`Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs. » (2 Corinthiens 3 : 3)

De fait, c’est Jésus, celui qui donna, avant son incarnation, les Dix Commandements à Moïse. Le Dieu qui donna les commandements se révéla à Moïse comme JE SUIS : « Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C`est ainsi que tu répondras aux enfants d`Israël: Celui qui s`appelle `je suis`m`a envoyé vers vous. » (Exode 3 : 14)

Jésus affirme qu’il est le JE SUIS de l’Ancien Testament : « Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu`Abraham fût, je suis. » (Jean 8 : 58)

Dans les lettres de Paul, nous trouvons beaucoup d’instructions en relation avec l’attitude et la conduite que le Seigneur veut nous voir refléter dans notre vie. Paul donne des instructions claires en ce qui concerne le comportement : « eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l`esprit de votre intelligence, et à revêtir l`homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. C`est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain; car nous sommes membres les uns des autres. Si vous vous mettez en colère, ne péchez point; que le soleil ne se couche pas sur votre colère, et ne donnez pas accès au diable. Que celui qui dérobait ne dérobe plus; mais plutôt qu`il travaille, en faisant de ses mains ce qui est bien, pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin. Qu`il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s`il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l`édification et communique une grâce à ceux qui l`entendent. N`attristez pas le Saint Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous. Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. » (Ephésiens 4 : 22 à 32)

Pourquoi y a-t-il dans la Bible tant d’informations sur la conduite que Dieu veut que nous ayons ? La raison est que nous avons besoin de connaître les attitudes et les comportements qu’il veut que nous ayons afin que nous reconnaissions les tentations qui nous conduisent vers le mal. Si nous connaissons la volonté de Dieu dans ces domaines, nous permettrons à Jésus de manifester cet aspect de son caractère en nous. Par exemple, si un croyant né de nouveau ne sait pas qu’il n’est bien de se mettre en colère et de dire du mal quand quelqu’un est injuste avec lui, il se laissera dominer par sa colère et sa médisance qui lui paraîtront légitime. Il ne permettra pas que Christ manifeste un esprit doux et de « non critique » dans cette situation, parce qu’il estime que la colère et la médisance ne sont pas de mauvaises attitudes. Il ne pourra développer le caractère de Christ en lui dans cet aspect de sa vie.

Quand Christ vit en nous, il vit sa vie en nous et par nous. Cela signifie qu’il vit les dix commandements en nous comme il les vivait quand il était sur la terre : « Je veux faire ta volonté, mon Dieu! Et ta loi est au fond de mon cœur. » (Psaume 40 : 8)

De plus, les dix commandements sont inséparablement liés à l’amour. Jésus le montre bien dans son enseignement : « Et voici, un homme s`approcha, et dit à Jésus: Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle? Il lui répondit: Pourquoi m`interroges-tu sur ce qui est bon? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. Lesquels? lui dit-il. Et Jésus répondit: Tu ne tueras point; tu ne commettras point d`adultère; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; honore ton père et ta mère; et: tu aimeras ton prochain comme toi-même. » (Matthieu 19 : 16 à 19)

« Les pharisiens, ayant appris qu`il avait réduit au silence les sadducéens, se rassemblèrent, et l`un d`eux, docteur de la loi, lui fit cette question, pour l`éprouver: Maître, quel est le plus grand commandement de la loi? Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C`est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. » (Matthieu 22 : 34 à 40)

L’apôtre Paul enseigne que l’amour et les dix commandements de Dieu se réfèrent à la même expérience dans notre vie : « Ne devez rien à personne, si ce n`est de vous aimer les uns les autres; car celui qui aime les autres a accompli la loi. En effet, les commandements: Tu ne commettras point d`adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point, et ceux qu`il peut encore y avoir, se résument dans cette parole: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. L`amour ne fait point de mal au prochain: l`amour est donc l`accomplissement de la loi. » (Romains 13 : 8 à 10)

Les quatre premiers commandements montrent comment nous devons aimer Dieu et les six derniers nous disent comment nous aimer les uns les autres. Par conséquent, tout est en relation : Christ qui vit en nous, les dix commandements, l’amour et connaitre intimement Jésus. Nous ne pouvons avoir l’un sans l’autre. Jean écrit sur cette connexion dans sa première lettre : « Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l`avons connu. Celui qui dit: Je l`ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n`est point en lui. Mais celui qui garde sa parole, l`amour de Dieu est véritablement parfait en lui: par là nous savons que nous sommes en lui. Celui qui dit qu`il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même. » (1 Jean 2 : 3 à 6)

Jean associe clairement le fait de connaître intimement Jésus, les dix commandements, l’amour et le fait de demeurer en Christ. Il dit que celui qui demeure en Christ, marchent et vivent comme il a vécu. Pourquoi ? Parce que Jésus vit sa vie en nous et notre vie sera une vie d’obéissance aux commandements de Dieu


35 vues0 commentaire