Rechercher

La nécessité du baptême du saint-Esprit dans le témoignage.


La nécessité du baptême du Saint-Esprit pour témoigner est clairement révélée dans le Nouveau Testament. Nous le voyons dans l’expérience de Jésus. Luc décrit le baptême d’eau de Jésus dans le chapitre 3 de son livre. Il raconte que durant son baptême, Jésus pria, et le Saint-Esprit descendit sur lui.

« Tout le peuple se faisant baptiser, Jésus fut aussi baptisé; et, pendant qu`il priait, le ciel s`ouvrit, et le Saint Esprit descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe. Et une voix fit entendre du ciel ces paroles: Tu es mon Fils bien-aimé; en toi j`ai mis toute mon affection. » (Luc 3 : 21 et 22)

Après cet évènement, Luc nous dit que Jésus fut rempli du Saint-Esprit et commença son ministère avec la puissance du Saint-Esprit : « Jésus, rempli du Saint Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l`Esprit dans le désert, » (Luc 4 : 1) « Jésus, revêtu de la puissance de l`Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d`alentour. » (verset 14)

Avant d’être rempli de l’Esprit, lors de son baptême, nous ne voyons aucun ministère de Jésus. Nous ne voyons aucun disciple qui soit attiré par Lui. Immédiatement après son baptême d’eau et le baptême du Saint-Esprit, la Bible nous dit que sa renommée se répandit dans tout le pays. Dès que Jésus fut rempli du Saint-Esprit, nous lisons dans tous les Evangiles que beaucoup répondirent à son message et à son ministère. Tous les enseignements de Christ étaient oints par la puissance du Saint-Esprit, en réponse à sa prière lors de son baptême d’eau : « L`Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu`il m`a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m`a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour publier une année de grâce du Seigneur. » (verset 18 et 19)

« jusqu`au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir donné ses ordres, par le Saint Esprit, aux apôtres qu`il avait choisis. » (Actes 1 : 2)

« vous savez comment Dieu a oint du Saint Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l`empire du diable, car Dieu était avec lui. » (Actes 10 : 38)

Jésus connaissait bien l’importance et la nécessité dans le ministère d’être rempli du Saint-Esprit. Pour cela, il a dit à ses disciples d’attendre la promesse du Père, tel qu’il avait prié, avant de partir proclamer l’Evangile.

« Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s`éloigner de Jérusalem, mais d`attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d`eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint Esprit. » (Actes 1 : 4 et 5)

Jésus répétait qu’ils recevraient une puissance pour témoigner quand il recevrait le baptême du Saint-Esprit : « Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu`aux extrémités de la terre. » (verset 8)

Les disciples ont fait ce que Jésus leur a demandé de faire. Ils attendirent et prièrent dans l’unité pour que la promesse du baptême du Saint-Esprit s’accomplisse en eux.

« Tous d`un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus. » (Verset 14)

En réponse à ses dix jours de prière, l’Esprit Saint descendit le jour de la Pentecôte et ils furent tous remplis du Saint-Esprit.

« Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d`un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d`eux. Et ils furent tous remplis du Saint Esprit, et se mirent à parler en d`autres langues, selon que l`Esprit leur donnait de s`exprimer. » (Actes 2 : 1 à 4)

Ce qui se passe après montre l’un des objectifs principaux du baptême du Saint-Esprit. Dieu utilisa ces croyants remplis de l’Esprit pour parler des merveilles de Dieu : « Ils étaient tous dans l`étonnement et la surprise, et ils se disaient les uns aux autres: Voici, ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens? Et comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle? Parthes, Mèdes, Élamites, ceux qui habitent la Mésopotamie, la Judée, la Cappadoce, le Pont, l`Asie, la Phrygie, la Pamphylie, l`Égypte, le territoire de la Libye voisine de Cyrène, et ceux qui sont venus de Rome, Juifs et prosélytes, Crétois et Arabes, comment les entendons-nous parler dans nos langues des merveilles de Dieu? » (verset 7 à 11)

Dieu fit sauter les barrières de langues pour porter la bonne nouvelle d’un Sauveur ressuscité aux juifs qui étaient présents ce jour-là. Trois mille répondirent au sermon de Pierre inspiré par l’Esprit : « Ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s`augmenta d`environ trois mille âmes. » (Verset 41)

L’Eglise primitive continua à servir sous la puissance de l’onction de l’Esprit. Dieu travailla merveilleusement à travers les croyants remplis de l’Esprit pour gagner beaucoup d’autres à Christ : « louant Dieu, et trouvant grâce auprès de tout le peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l`Église ceux qui étaient sauvés. » (verset 47)

Ces premiers chrétiens reconnurent l’urgence de recevoir le baptême du Saint-Esprit pour vivre une vie sainte et donner un témoignage efficace pour leur Seigneur.

Le baptême du Saint-Esprit était tellement important, que lorsque plusieurs Samaritains, hommes et femmes, acceptèrent Jésus comme Sauveur, ils furent baptisés d’eau grâce au ministère de Philippe. Pierre et Jean furent envoyés pour les réunir. Immédiatement après leur arrivée, ils leur imposèrent les mains et prièrent pour eux. Ils reçurent alors le baptême du Saint-Esprit : « Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus Christ, hommes et femmes se firent baptiser. Simon lui-même crut, et, après avoir été baptisé, il ne quittait plus Philippe, et il voyait avec étonnement les miracles et les grands prodiges qui s`opéraient. Les apôtres, qui étaient à Jérusalem, ayant appris que la Samarie avait reçu la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean. Ceux-ci, arrivés chez les Samaritains, prièrent pour eux, afin qu`ils reçussent le Saint Esprit. Car il n`était encore descendu sur aucun d`eux; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus. Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint Esprit. » (Actes 8 : 12 à 17)

Nous voyons la même priorité dans l’appel fait à Saul sur le chemin de Damas. Jésus se révèle à lui dans une vision : « Cependant Saul, respirant encore la menace et le meurtre contre les disciples du Seigneur, se rendit chez le souverain sacrificateur, et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas, afin que, s`il trouvait des partisans de la nouvelle doctrine, hommes ou femmes, il les amenât liés à Jérusalem. Comme il était en chemin, et qu`il approchait de Damas, tout à coup une lumière venant du ciel resplendit autour de lui. Il tomba par terre, et il entendit une voix qui lui disait: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? Il répondit: Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit: Je suis Jésus que tu persécutes. Il te serait dur de regimber contre les aiguillons. Tremblant et saisi d`effroi, il dit: Seigneur, que veux-tu que je fasse? Et le Seigneur lui dit: Lève-toi, entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois faire. Les hommes qui l`accompagnaient demeurèrent stupéfaits; ils entendaient bien la voix, mais ils ne voyaient personne. » (Actes 9 : 1 à 7)

Jésus indique donc à Saul qu’il doit aller à Damas et attendre d’autres instructions. Dieu lui envoya Ananias pour lui imposer les mains, prier pour le baptême du Saint-Esprit et lui redonner la vue. « Ananias sortit; et, lorsqu`il fut arrivé dans la maison, il imposa les mains à Saul, en disant: Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t`est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m`a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint Esprit. Au même instant, il tomba de ses yeux comme des écailles, et il recouvra la vue. Il se leva, et fut baptisé; » (Verset 17 et 18)

Quel est le résultat du baptême du Saint-Esprit ? « Cependant Saul se fortifiait de plus en plus, et il confondait les Juifs qui habitaient Damas, démontrant que Jésus est le Christ. » (Verset 22)

Le mot fortifiait ne se réfère pas seulement à ses forces physiques. Le contexte indique que Paul se fortifiait aussi spirituellement en puissance pour proclamer l’Evangile. Cette force spirituelle et cette puissance pour témoigner est le résultat du baptême du Saint-Esprit qu’il reçut quand Ananias pria pour lui.


57 vues0 commentaire