Rechercher

Unité dans la prière par l'Esprit


Le fait que les chrétiens s’unissent en prière avec un but spécifique a été compris par les croyants comme une partie essentielle de la vie chrétienne depuis longtemps. A des moments bien précis, certains pensent que l’unité dans la prière fait référence à deux ou trois chrétiens qui se réunissent pour prier. Durant ces temps de prière, chacun prie pour quelque chose qui lui vient à l’esprit. Chaque prière a des éléments communs et aussi une quantité de demandes qui varient d’une personne à l’autre. Ce n’est pas cela la définition biblique de chrétiens qui s’unissent pour prier. L’unité dans la prière, c’est deux ou trois chrétiens qui prient pour la même chose. C’est être uni dans les désirs, les buts et les demandes. Ils prient ensemble dans le même lieu et au même moment avec un objectif défini de prière. S’ils ne peuvent se réunir dans un même lieu pour prier, ils peuvent alors se réunir à la même heure avec un objectif de prière ou peuvent prier ensemble par téléphone.

Dans notre vie personnelle, l’unité dans la prière entre chrétiens ayant la foi, est une force puissante contre Satan. C’est pour cela que Jacques nous conseille de nous assembler quand nous prions pour les malades. Il nous invite aussi à prier les uns pour les autres : « Quelqu’un parmi vous est-il malade? Qu’il appelle les anciens de l’Église, et que les anciens prient pour lui, en l’oignant d’huile au nom du Seigneur; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera; et s’il a commis des péchés, il lui sera pardonné. Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace. » (Jacques 5 : 14 à 16)

Ainsi, il est nécessaire que ceux qui se préparent pour rencontrer Jésus quand il reviendra participent à des temps de prière dans l’unité les uns pour les autres. Nous n’avons pas été créées pour endurer seul notre bataille avec Satan. Nous avons besoin de la prière des autres pour obtenir la victoire complète sur l’ennemi.

L’unité dans la prière est essentielle pour l’avancement du règne de Dieu sur cette terre. Satan tentera de freiner chaque tentative de progrès dans l’œuvre de Dieu. L’unité dans la prière augmentera significativement la puissance de Dieu pour faire progresser son royaume.

L’Ancien Testament contient de nombreuses références de croyants qui s’unissent dans la prière. L’auteur du livre d’Ecclésiaste offre une leçon significative sur l’importance de ceux qui s’unissent à nous dans cette bataille contre l’ennemi. Il déclare ceci : « Et si quelqu’un est plus fort qu’un seul, les deux peuvent lui résister; et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement. » (Ecclésiaste 4 : 12)

Le livre du Lévitique nous dit : « Cinq d’entre vous en poursuivront cent, et cent d’entre vous en poursuivront dix mille, et vos ennemis tomberont devant vous par l’épée. » (Lévitique 26 : 8)

Si nous essayons de supporter seul la bataille contre Satan et ses tentations, nous serons vaincus plus facilement. Comme le dit le Sage, un seul peut être dominé plus facilement, tandis que deux peuvent mieux se défendre, et trois sont beaucoup plus forts. C’est pourquoi la communion avec d’autres chrétiens pour prier est si importante et puissante.

Jésus a prononcé une déclaration très significative sur l’importance et aussi la nécessité, que deux ou plus de croyants s’unissent pour communier et prier. « Je vous dis encore que, si deux d`entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux. » (Matthieu 18 : 19 et 20)

Quand deux croyants au moins prient sous l’influence du Saint-Esprit, ils peuvent être sûrs que Dieu entendra et répondra à sa prière : « Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée. » (1 Jean 5: 14 et 15)


9 vues0 commentaire