Rechercher

Deux objectifs du Saint-Esprit


Le concept du baptême du Saint-Esprit regroupe deux notions importantes: la première est de nous amener à accepter Christ et être baptisé d'eau. Cette oeuvre du Saint-Esprit est pour tous.

La seconde oeuvre du Saint-Esprit est de remplir le chrétien de sa présence pour qu'il puisse vivre sa vie chrétienne et l'aider à faire les oeuvres de Dieu. C'est cela le baptême du Saint-Esprit, et cette oeuvre n'est pas pour les incroyants. Le Saint-Esprit l'accomplit seulement pour le croyant qui a accepté Jésus comme son Sauveur. C'est ce que dit Jésus: " Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous." (Jean 14:16-17)

Jésus indique qu'à la Pentecôte et après, le baptême du Saint-Esprit était à la disposition de chaque croyant quand il dit "car il demeure en vous". Cette expérience d'être rempli du saint-Esprit est disponible pour chaque enfant de Dieu aujourd'hui.

Jésus est notre exemple en toute chose. Il est né du Saint-Esprit, fut conduit par le Saint-Esprit de son enfance à l'âge adulte. Et il fut baptisé d'eau. Immédiatement après son baptême d'eau, il fut baptisé du Saint-Esprit alors qu'il priait: " Tout le peuple se faisant baptiser, Jésus fut aussi baptisé; et, pendant qu’il priait, le ciel s’ouvrit, et le Saint Esprit descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe. Et une voix fit entendre du ciel ces paroles: Tu es mon Fils bien-aimé; en toi j’ai mis toute mon affection." (Luc 3: 21-22)

Après avoir été rempli du Saint-Esprit, il était préparé pour partir avec la puissance du Saint-Esprit pour lutter contre Satan comme jamais auparavant: " Jésus, rempli du Saint Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l’Esprit dans le désert, où il fut tenté par le diable pendant quarante jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, après qu’ils furent écoulés, il eut faim. Le diable lui dit: Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre qu’elle devienne du pain. Jésus lui répondit: Il est écrit: L’Homme ne vivra pas de pain seulement. Le diable, l’ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit: Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes; car elle m’a été donnée, et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi. Jésus lui répondit: Il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. Le diable le conduisit encore à Jérusalem, le plaça sur le haut du temple, et lui dit: Si tu es Fils de Dieu, jette-toi d’ici en bas; car il est écrit: Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet, Afin qu’ils te gardent; et: Ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre. Jésus lui répondit: Il es dit: Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu. Après l’avoir tenté de toutes ces manières, le diable s’éloigna de lui jusqu’à un moment favorable." (Luc 4: 1 à 13)

Il fut investi de puissance pour prêcher et enseigner le royaume de Dieu, diriger un ministère de guérison et chasser les démons: "Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour. [...] L’Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; Il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, Pour proclamer aux captifs la délivrance, Et aux aveugles le recouvrement de la vue, Pour renvoyer libres les opprimés, Pour publier une année de grâce du Seigneur." (Verset 14, 18-19)

Jésus dit que tous ceux qui croit en lui feront les oeuvres qu'il a faite: "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père;" (Jean 14: 12)

Quand les croyants reçoivent le baptême du Saint-Esprit, ils sont investis de puissance pour faire les mêmes oeuvres que le Christ, parce que le même Esprit qui a rempli Jésus peut aussi nous remplir: " Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture. Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié." (Jean 7: 38-39).

Avant d'expérimenter cette plénitude de l'Esprit, Dieu est avec le croyant pour l'appeler et l'amener à accepter Christ et à être baptisé d'eau. Nous ne pouvons avoir la plénitude de l'Esprit sans recevoir le baptême de l'Esprit. C'est pour cela que Jésus a invité ses disciples à attendre la réception du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte avant de partir et d'aller prêcher l'Evangile: " Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d’eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint Esprit. Alors les apôtres réunis lui demandèrent: Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël? Il leur répondit: Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre." (Actes 1: 4 à 8)

Le baptême du Saint-Esprit est disponible pour chaque chrétie aujourd'hui. Dieu a promis de nous donner son Esprit dans toute sa plénitude si nous le demandons avec foi: "Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint Esprit à ceux qui le lui demandent." (Luc 11: 13)

"afin que la bénédiction d’Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus Christ, et que nous reçussions par la foi l’Esprit qui avait été promis." (Galates 3: 14)

"C’est le baptême du Saint-Esprit qu’il nous faut. Sans cela nous ne sommes pas mieux préparés à aller dans le monde que ne l’étaient les disciples au moment de la crucifixion de leur Seigneur. Jésus savait ce qui leur manquait; aussi leur dit-il de demeurer à Jérusalem jusqu’à ce qu’ils fussent mis en possession de la puissance d’en haut. Tout enseignant doit d’abord apprendre, afin que ses yeux reçoivent l’onction qui lui permettra de discerner les progrès de la vérité divine. Les rayons du Soleil de justice doivent briller dans son cœur pour qu’il puisse communiquer la lumière à d’autres." (Ellen WHITE, Messages choisis, Volume 1, page 481)


2 vues0 commentaire